Archives pour la catégorie Quelles sont les formalités ?

Qui peut-être baptisé ?

Tout le monde peut être baptisé, quel que soit son âge.

Pour les petits enfants, seuls les parents peuvent demander le baptême. Même si l’un des deux parents n’est pas baptisé, même s’ils ne sont pas mariés, ni civilement ni à l’église, même s’ils sont divorcés et remariés, l’Église les accueille. Ils peuvent demander le baptême pour leur enfant. L’Église leur demandera seulement de s’engager à donner une éducation chrétienne à leur enfant.

Lorsque l’enfant est en âge de comprendre (à partir de la Maternelle) il est demandé aux parents de l’accompagner à un temps spécifique de préparation dans le cadre de l’Éveil à la Foi.

Les enfants de plus de 6 ans et les adolescents sont invités à participer au catéchisme ou à l’aumônerie. La préparation est un peu différente.

Les adultes peuvent également être baptisés. Le baptême a lieu traditionnellement la nuit de Pâques. Le temps de préparation s’échelonne sur un ou deux ans. Les futurs baptisés sont appelés « catéchumènes ».

A qui s’adresser ? Faut-il s’inscrire ?

Les demandes de baptême doivent être faîtes lors des permanences au presbytère dans les  3 mois qui précédent la date souhaitée.

Il est préférable que les parents viennent s’inscrire à la permanence paroissiale, afin que les deux signent leur engagement à éduquer leur enfant dans la foi. En effet, si un parent s’y oppose, nous ne pouvons pas célébrer le sacrement de baptême.

 
Quand aura lieu le baptême ?

Le baptême se célèbre normalement le samedi ou dimanche au cours de la messe, ou après. C’est à discuter avec les familles. Lorsqu’il y a plusieurs baptêmes inscrits, les baptêmes seront célébrés ensemble, veillez à ce qu’il n’y ait pas plus de quatre baptêmes.

Qui baptisera mon enfant ?

C’est le plus souvent le prêtre de la paroisse qui baptise les petits-enfants mais peut parfois être remplacé par un autre prêtre.

Le sacrement ne s’achète pas. Depuis avril 2014, les évêques de la province de Toulouse ont proposé une offrande de 50 euros. À chacun de voir ce qu’il peut donner selon ses moyens.